Rplfrance.org Google
Général Michel Aoun
Tout sur le sport au Liban
Actualités
Lundi 20 Novembre 2017 Accueil Envoyez ce contenu par e-mail Imprimez ce contenu

Liban/Syrie : les restes de ses soldats enlevés par Daech retrouvés. L’évacuation débute dans le Qalamoune

28-08-2017

Al Manar

Alors que le cessez-le feu a été décrété conjointement des deux côtés libanais et syrien de la bataille contre Daech dans les jourouds, les autorités libanaises ont affirmé avoir a fortiori localisé les restes humains des soldats enlevés par la milice wahhabite terroriste, il y a trois ans dans l’est du pays, près de la frontière avec la Syrie.
Et ce lundi (28/8) a été entamée au milieu de la journée, dans le Qalamoune de l’ouest syrien, l’opération d’évacuation des miliciens daechistes dans le cadre d’un accord en fonction duquel ils seront acheminés vers la province de Deir Ezzor.

8 restes retrouvés des 9 militaires enlevés

depouille_militaires_libanaisL’annonce sur la localisation des restes des militaires libanais intervient quelques heures après que l’armée du Liban a décrété une pause dans son offensive contre l’EI dans cette région frontalière afin d’éclaircir le sort de ces soldats enlevés en 2014.

Selon le directeur de la Sûreté générale, le général Abbas Ibrahim, des combattants de l’EI qui se sont rendus aux forces libanaises, les ont conduits à l’endroit où se trouvaient ces restes humains.
« Nous pensons que ces restes appartiennent aux soldats » enlevés par l’EI, a-t-il déclaré à des journalistes à Beyrouth après avoir informé les familles des militaires.

proches_militaires_libanais_daechDans un communiqué, l’armée libanaise a indiqué que les restes de huit corps avaient été retrouvés et transférés vers un hôpital pour des analyses ADN.

La guerre qui ravage la Syrie voisine a débordé sur le Liban, où Daech et le front al-Nosra ont revendiqué plusieurs attaques terroristes meurtrières, et combattu l’armée et le Hezbollah et pris pied en 2014 dans les régions montagneuses de l’est.

Rappel depuis 2014

En 2014, ces deux milices issues d’Al-Qaïda avaient notamment envahi la ville frontalière de Aarsal et enlevé 30 soldats et gendarmes libanais.
Quatre ont été exécutés par leurs ravisseurs et un cinquième est mort de ses blessures. Seize ont été libérés par Al-Nosra dans un échange de prisonniers en décembre 2015.

militaires_libanaisNeuf soldats étaient restés aux mains de l’EI. Les autorités n’ont évoqué que huit corps retrouvés dimanche. Les médias libanais font état que le neuvième a prêté allégeance à Daech et se trouve désormais dans la province de Raqqa, fief de Daech en proie à une bataille menée par les milices kurdes des Forces démocratiques syriennes, appuyées par la Coalition internationale menée par les Etats-Unis.

Accord d’évacuation

Le 19 août dernier, une opération conjointe a été lancée par l’armée libanaise d’une part, et l’armée syrienne et le Hezbollah de l’autre, pour libérer respectivement les deux régions montagneuses libanaises, Jouroud Ras Baalbeck et Jouroud al-Qaa, et la région syrienne du Qalamoune de l’ouest.

Mardi, l’armée libanaise a annoncé avoir pris le contrôle de la plus grande partie du territoire qui était occupé par Daech. Six soldats libanais ont été tués par des mines depuis le début de cette campagne. Selon l’armée, quelque 600 combattants de l’EI étaient présents dans le secteur.

Du côté syrien, la libération du Qalamoune est également presque achevée. Le Hezbollah et l’armée syrienne ont annoncé dimanche une pause dans les combats, qui intervient « dans le cadre d’un accord global pour mettre fin à la bataille contre Daech » dans la région de l’ouest du Qalamoun, selon le Média de guerre, instance médiatique du Hezbollah.

Dans le cadre de cet accord, les combattants de l’EI présents dans « la région du Qalamoun (ouest de la Syrie) et dans ses environs au Liban doivent se rendre et être transférés dans la ville de Mayadine dans la province de Deir Ezzor » toujours tenue par l’EI, a indiqué à l’AFP une source proche du Hezbollah.
L’agence de presse officielle syrienne Sana a confirmé l’existence de cet accord entre le Hezbollah et l’EI.

Son concernés 8.000 personnes, en majorité des réfugiés mais aussi des miliciens takfiristes, en échange de la libération des dépouilles de cinq martyrs du Hezbollah .

Début de l’évacuation

qalamoune_bus11MG a aussi indiqué à ce propos que 17 bus et 10 voitures du Croissant-Rouge syrien étaient arrivés dimanche soir dans la région du Qalamoun en vue d’une opération d’évacuation.
« Quand cet accord sera appliqué, la présence armée de Daech au Liban et son contrôle sur des territoires seront terminés », a déclaré à l’AFP une source militaire qui a toutefois mis en garde contre la présence de cellules takfiristes « dormantes ».

Ce lundi, vers midi, heure locale, l’opération a débuté et les bus ont franchi le passage Cheikh Ali-Roumiyate. Selon MG, 10 ambulances de la Croix-rouge syrienne ont aussi transporté 25 miliciens blessés de Daech.

Dernière évolution selon MG, l’armée syrienne et les combattants du Hezbollah ont fixé leurs positions sur la montagne la plus élevée du Qalamoune de l’ouest connue sous l’appellation Halimat-Qarat.

Le secrétaire géral du Hezbollah Sayed Hassan Nasrallah devrait parler ce lundi soir, vers 20:30 heure locale dans une intervention télévisée.

RPL France
Soutenez le RPL faites un don
Rejoignez le groupe sur
Mot du Président
Activités RPL France
Elections
Eclairages
Citoyen
Tribunes libres
Témoignages
Hommage
Talents
Culture & Sciences
Environnement
Economie
Littérature
Comité Estudiantin
A Lire
Guerre contre le Liban

S.O.L.I.D.E.
(Support of Lebanese in Detention)
Bureaux Locaux

Ne jamais Oublier...
(Voir la vidéo )

© 2006 RPL - Mentions Légales

Rassemblement Pour le Liban - FRANCE
63, Rue Sainte-Anne - 75002 PARIS - France -
Tél. 06 15 46 10 33 - Fax : 01 40 15 05 52 - email : contact@rplfrance.org