Rplfrance.org Google
Général Michel Aoun
Tout sur le sport au Liban
Actualités
Mercredi 26 Juillet 2017 Accueil Envoyez ce contenu par e-mail Imprimez ce contenu

Une tournée médiatique du Hezbollah au sud : « Israël a peur »

21-04-2017

Al Manar

Le Hezbollah a organisé le jeudi 20 avril une tournée médiatique dans le sud Liban, à la frontière avec la Palestine occupée, à laquelle ont été conviés une cinquantaine de représentants des médias locaux, arabes et internationaux au Liban.

« Cette tournée a été organisée pour montrer les mesures défensives qu’est en train de prendre l’ennemi », a expliqué le porte-parole du Hezbollah, Mohammad Afif, juché sur une colline le long de la « Ligne Bleue », la ligne de cessez-le-feu.

En tenue de camouflage et portant des lunettes de soleil, un commandant militaire du Hezbollah identifié comme Haj Ihab, affirme aux journalistes que l’entité sioniste renforce ses positions sur la position Hanita, près de la colonie frontalière de Shlomi. « Celle-ci avait été érigée sur le village palestinien Al-Bastat, et compte aujourd’hui quelques 4.000 colons tournee_sud3israéliens », a-t-il tenu à préciser.

« Comme ses positions se trouvent sur la frontière et que l’ennemi craint que la résistance avance vers elles, il a érigé une falaise, des bermes en terre supplémentaires et a disposé des blocs de ciment », a-t-il soutenu.
« L’ennemi, d’après notre lecture, croit deviner que la résistance va entrer à partir de ce point vers les colonies, c’est-à-dire à partir de la colonie de Shlomi », a-t-il poursuivi.

Derrière lui, au-delà d’un champ, apparaît un poste militaire israélien en haut d’une colline. Une partie de la pente semble avoir été creusée au bulldozer pour créer une falaise qui serve tournee_sud2d’obstacle naturel en cas d’assaut depuis les lignes du Hezbollah.

La journaliste de l’AFP a également pu voir une patrouille israélienne composée de deux véhicules blindés et d’un bus blanc emprunter une route à travers un champ et deux bulldozers en action.

« Ces mesures défensives démontrent que c’est Israël qui a peur », assure le commandant du Hezbollah.

Selon l’AFP, le long du parcours emprunté par les journalistes depuis la ville méridionale de Naqoura, étaient positionnés des combattants du Hezbollah en tenue de combat, le visage camouflé de rayures vertes et noires et arborant les drapeaux tournee_sud5jaunes du mouvement. Certains avaient en main des fusils automatiques, d’autres des RPG.

Ces derniers mois, les spéculations vont bon train sur la possibilité d’une nouvelle guerre entre Israël et le Hezbollah, près d’une décennie après leur dernière confrontation.

Les 34 jours de guerre en 2006 avaient entraîné la mort de 1.200 personnes au Liban, pour la plupart des civils, et 160 Israéliens en grande majorité des soldats.

Un nouveau conflit pourrait être encore plus meurtrier. Le chef d’état-major israélien Gadi Eisenkot a averti récemment que « la prochaine guerre aura plusieurs cibles: l’Etat libanais et les tournee_sudgroupes terroristes opérant sur son territoire et sous son autorité ».

« Nous ne disons pas ce que la résistance fait, mais nous n’avons pas peur de les affronter (les Israéliens) », souligne Haj Ihab.

Malgré le ton belliqueux, Mohammad Afif insiste sur le fait que pour le Hezbollah, « les possibilités d’une guerre sont minces ».
Sur la ligne de démarcation, où officiellement patrouillent armée libanaise et casques bleus de l’ONU, la tension n’était pas perceptible.

Des lacunes dans le système défensif

Fait marquant dans les propos de l’officier de la résistance: il a exposé au détail près les unités de l’armée israélienne mobilisées à la frontière avec le Liban, avec leur nom et leur nature.

Ce fait a été soulevé par certains médias israéliens.

tournee_sud7« Ce n’est pas tous les jours que nous pouvons voir une officier du Hezbollah en tenue militaire parler avec autant d’éloquence des différentes formations de défense de l’armée israélienne , à une distance d’un pouce de la frontière avec Israël. Ceci s’est passé jeudi au sud du Liban », a constaté le site en ligne de la chaine de télévision israélienne Canal 10.

Ce dernier a également remarqué qu’en parallèle aux images de cette tournée, le commandant de l’unitée de Galilée, chargée de la frontiere avec le Liban, le général Amir Beraam a donné une déclaration dans laquelle il a mis en garde contre le calme qui règne dans la région et « qui ne devrait surtout pas nous fourvoyer », selon ses termes.

« Les intentions de notre ennemi de l’autre côté de la barrière n’ont pas changé. C’est la situation stratégique au Moyen-Orient qui peut faire croire que la confrontation n’est pas imminente, mais ils s’y préparent », a conclu le site.

A son tour, la chaine 2 de la télévision israélienne s’est penchée aussi sur cette tournée: « Dans une démarche exceptionnelle, le Hezbollah a effectué une tournée pour les journalistes au Liban, a proximité de la barrière frontalière au nord. Durant l’exposé de la tournée qui a été photographiée, un commandant de l’organisation a parlé des lacunes à la frontière et des conditions au sol et du système de défense israélien ».

Commenant cet exposé, le site en ligne israélien « Kol Heizmann », a évoqué « des lacunes dans le système défensif israélien ».

Alors que le général de réserve israélien Ave Eitam commentait la tournée au micro de la radio israélienne en disant: « Le Hezbollah se promène tout au long de la frontière pour montrer que l’Etat d’Israël est en retraite ».

RPL France
Soutenez le RPL faites un don
Rejoignez le groupe sur
Mot du Président
Activités RPL France
Elections
Eclairages
Citoyen
Tribunes libres
Témoignages
Hommage
Talents
Culture & Sciences
Environnement
Economie
Littérature
Comité Estudiantin
A Lire
Guerre contre le Liban

S.O.L.I.D.E.
(Support of Lebanese in Detention)
Bureaux Locaux

Ne jamais Oublier...
(Voir la vidéo )

© 2006 RPL - Mentions Légales

Rassemblement Pour le Liban - FRANCE
63, Rue Sainte-Anne - 75002 PARIS - France -
Tél. 06 15 46 10 33 - Fax : 01 40 15 05 52 - email : contact@rplfrance.org