Rplfrance.org Google
Général Michel Aoun
Tout sur le sport au Liban
Actualités
Lundi 25 Septembre 2017 Accueil Envoyez ce contenu par e-mail Imprimez ce contenu

Frappes en Syrie: vu du Liban, "il ne faut pas être dupe et penser que Washington se soucie du sort des Syriens"

09-04-2017

MÉLANIE HOUÉ - La Libre.be

Vu du Liban, où plus d’un million et demi de Syriens ont trouvé refuge, les réactions au bombardement américain restent mitigées. L’enthousiasme de septembre 2013, lié à une intervention américaine en Syrie, après des raids aériens au gaz sarin dans la banlieue damascène, a laissé place au scepticisme.

Dans son atelier de peintre, à Beyrouth, Ashraf prépare sa nouvelle exposition. Diplômé des Beaux-Arts de Damas, il a quitté son pays en 2012. Assis derrière son chevalet, il tente de se concentrer. Il doit envoyer ses dernières toiles à sa galerie d’ici à la fin de la semaine mais depuis ce matin, le jeune homme est distrait. A l’image de nombreuses personnes à travers le monde, il s’est réveillé au son de la voix du présentateur de la tranche information de sa radio, qui lui a appris que les Etats-Unis avaient frappé la base aérienne de Chayraate, dans la province centrale syrienne d’Homs, d’où l’attaque chimique présumée de mardi aurait été lancée. C’est la première fois que Washington vise directement le régime syrien.

"C’est positif, lance-t-il. La communauté internationale réagit finalement à la folie meurtrière de ceux qui utilisent des armes chimiques contre les innocents. Cela montre qu’il y a encore de l’espoir, personne n’est jamais vraiment seul au monde mais la situation reste compliquée."

Pendant qu’Ashraf se plaît à rêver à un dénouement de la situation en Syrie, Mohamad, lui, est bien plus pragmatique. Originaire d’Alep, cet artiste de 32 ans semble aujourd’hui avoir perdu tout espoir en l’avenir de son pays. "Plus on tuera, plus il y aura de morts, lâche-t-il. Me questionner sur les bombardements américains en Syrie revient à demander à un corps inerte si cela le dérange d’être coupé en petits morceaux."

"Le cynisme des grands"

Opposé à toute intervention militaire étrangère en Syrie, Mohamad ne croit pas en la bienveillance des puissances occidentales. "Il ne faut pas être dupe et penser que, soudainement, Washington se soucie du sort des Syriens, exposés aux armes chimiques. Les Américains ne cherchent qu’à obtenir leur part du gâteau. Seul vendre leurs armes et forer nos puits de pétrole les intéresse."

Après l’intervention américaine en Irak, en 2003, et celle avortée en Syrie en septembre 2013, la déception semble ainsi prévaloir parmi le plus d’un million et demi de refugiés syriens au Liban.

RPL France
Soutenez le RPL faites un don
Rejoignez le groupe sur
Mot du Président
Activités RPL France
Elections
Eclairages
Citoyen
Tribunes libres
Témoignages
Hommage
Talents
Culture & Sciences
Environnement
Economie
Littérature
Comité Estudiantin
A Lire
Guerre contre le Liban

S.O.L.I.D.E.
(Support of Lebanese in Detention)
Bureaux Locaux

Ne jamais Oublier...
(Voir la vidéo )

© 2006 RPL - Mentions Légales

Rassemblement Pour le Liban - FRANCE
63, Rue Sainte-Anne - 75002 PARIS - France -
Tél. 06 15 46 10 33 - Fax : 01 40 15 05 52 - email : contact@rplfrance.org