Rplfrance.org Google
Général Michel Aoun
Tout sur le sport au Liban
Actualités
Mardi 30 Mai 2017 Accueil Envoyez ce contenu par e-mail Imprimez ce contenu

Nouvelle version de la disparition de S. Moussa Sadr : c’est l’ancien numéro 2 qui l’aurait planifié

16-01-2017

Al Manar

Hannibaal, le fils du président libyen assassiné Mouammar Kadhafi, a dévoilé des informations exceptionnelles, liées au kidnapping de sayed Moussa Sadr, charismatique et influent dirigeant religieux de la communauté chiite au Liban et fondateur du mouvement Amal , a révélé le journal libanais al-Akhbar.

Lui et ses deux compagnons, cheikh Mohammad Yaakoub et le journaliste Moustafa Badreddine ont disparu depuis qu’ils ont visité la Libye en 1979.

Incarcéré au Liban depuis décembre 2015, lors d’un passage au Liban, il a assuré lors de son interrogatoire que son père n’a rien à voir avec cette affaire, et révélé que c’est l’ancien numéro deux du régime libyen à cette époque, Abdel Salam Jalloud qui lui est directement lié. Celui-ci vit actuellement en Italie, pays qui a été également soupçonné d’être impliqué dans ce kidnapping, vu que certaines informations affirment qu’elle était la seconde destination de la délégation libanaise après celle de la Libye.

Abdel Salam Jalloud

Hannibaal a néanmoins reconnu que son père se devait d’assumer la responsabilité civile dans cette affaire, en dédommageant les parents et proches des trois victimes, car le cerveau qui a planifié cet enlèvement est un haut-fonctionnaire de son régime.

M. Jalloud qui était un compagnon de route de l’ancien président libyen Mouammar Kadhafi, lorsque celui-ci s’est emparé du pouvoir en 1969 dans un coup d’état.

Il était considéré comme le numéro deux libyen après Kadhafi et a occupé des postes sensibles après avoir dirigé le cabinet ministériel libyen entre 1972 et 1977. Parmi lesquels figuraient la guerre civile au Liban, la relation avec les différents mouvements palestiniens, en plus de sa gestion des dizaines de milliards de dollars. Mais il a été écarté du pouvoir en 1992 après des divergences.

Selon Hannibaal, trois personnes connaissent l’affaire de Sayed Moussa Sadr de A à Z : Seif al-Islam, son frère actuellement emprisonné en Libye, Abdel Salam Jalloud, et son frère qui a été tué lors des évènements de 2011.

kadhafi_jalloudInterrogé sur le rôle des responsables du régime libyen dans l’enlèvement de Sayed Sadr, il a cité également une autre personne que M. Jalloud : l’ancien ministre des affaires étrangères Moussa Koussa qui vit actuellement à Londres.
Selon Hannibaal, Jalloud a entrainé la Libye dans plusieurs pétrins : la perturbation des relations avec l’Egypte d’Anouar Sadate, la guerre du Tchad et l’enlèvement de sayed Moussa sadr.

Mais lorsqu’il a été interrogé si Jalloud pouvait décider de faire disparaitre le dirigeant libanais sans feu vert de son père, il a répondu que tout était possible.

RPL France
Soutenez le RPL faites un don
Rejoignez le groupe sur
Mot du Président
Activités RPL France
Elections
Eclairages
Citoyen
Tribunes libres
Témoignages
Hommage
Talents
Culture & Sciences
Environnement
Economie
Littérature
Comité Estudiantin
A Lire
Guerre contre le Liban

S.O.L.I.D.E.
(Support of Lebanese in Detention)
Bureaux Locaux

Ne jamais Oublier...
(Voir la vidéo )

© 2006 RPL - Mentions Légales

Rassemblement Pour le Liban - FRANCE
63, Rue Sainte-Anne - 75002 PARIS - France -
Tél. 06 15 46 10 33 - Fax : 01 40 15 05 52 - email : contact@rplfrance.org