Rplfrance.org Google
Général Michel Aoun
Tout sur le sport au Liban
Actualités
Vendredi 18 Janvier 2019 Accueil Envoyez ce contenu par e-mail Imprimez ce contenu

Netanyahu : Gilad Shalit rentrera en Israël "dans quelques jours"

11-10-2011

TF1 news

Israël et le Hamas ont révélé mardi avoir conclu un accord sous médiation égyptienne pour échanger le soldat franco-israélien Gilad Shalit, détenu à Gaza depuis 2006, contre un millier de prisonniers palestiniens.

L'accord a été conclu à l'issue de "négociations difficiles". Mais devrait se solder par la libération "dans quelques jours" du soldat franco-israëlien Gilad Shalit "sain et sauf", a indiqué Benjamin Netanyahu mardi soir. Le jeune homme est détenu à Gaza par le Hamas depuis juin 2006. En échange, l'accord surprise prévoit la libération d'un millier de Palestiniens détenus en Israël. Paraphé jeudi dernier et signé définitivement ce mardi, il doit être encore approuvé lors d'un vote par le gouvernement israélien qui s'est réuni en séance urgente mardi soir.

Le premier ministre israëlien a remercié l'Egypte, qui a joué le rôle de médiateur dans ces négociations. Outre Netanyahu et son ministre de la Défense, Ehud Barak, le chef d'état-major Benny Gantz, le chef du Shin Beth, Yoram Cohen, et le chef du Mossad, Tamir Pardo, sont tous favorables à l'accord avec le Hamas, a indiqué la télévision publique israélienne. Un peu plus tard dans la soirée, Mahmoud Abbas, le président de l'Autorité palestinienne, s'est vivement félicité de cet accord. C'est "un succès national palestinien", a déclaré à l'AFP le négociateur Saëb Erakat par téléphone de Caracas, où il accompagne le dirigeant palestinien en tournée en Amérique latine. Comme Netanyahu, Mahmoud Abbas a remercié l'Egypte pour sa médiation. Jeudi dernier, il s'était réaffirmé favorable à un accord entre le Hamas et Israël pour un échange du soldat contre des détenus palestiniens.

Selon le chef du Hamas en exil Khaled Mechaal, 1.027 prisonniers palestiniens, dont 27 femmes, sont concernés par l'accord d'échanges. "C'est une grande réalisation, c'est un succès qualitatif", a dit le chef du bureau politique du mouvement islamiste palestinien. "En vertu de l'accord il ne reste plus aucune femme dans les geôles de l'ennemi", a dit le dirigeant palestinien. Tous les mineurs détenus par Israël, ainsi que des prisonniers de Jérusalem-Est et des Arabes israéliens, retrouveront la liberté, a indiqué à l'AFP une source proche du Hamas. Un premier groupe de 450 sera libéré avant Gilad Shalit, puis 550 autres quelques jours après le soldat israélien, a affirmé à l'AFP une source de l'Autorité palestinienne informée des détails par les autorité égyptiennes. Le dirigeant de la deuxième Intifada palestinienne, Marwane Barghouthi, et le secrétaire général du Front populaire de libération de la Palestine, Ahmad Saadat, condamné à trente ans de prison, devaient être relâchés, a indiqué un haut-responsable palestinien à Ramallah.

"Nouvelle extraordinaire"

"Il s'agit pour la famille de Gilad Shalit d'une nouvelle extraordinaire qui laisse avant tout penser que Gilad est vivant", a déclaré Me Patrick Klugman, l'avocat français de la famille du jeune soldat. "Mais il ne suffit pas qu'un accord soit entériné pour qu'il soit respecté. Nous serons pleinement rassurés quand Gilad sera auprès des siens", a-t-il ajouté.

Au même moment, des dizaines de milliers de personnes se rassemblaient dans le nord de la bande de Gaza pour célébrer "la victoire de la résistance et la conclusion d'un accord d'échange" de prisonniers, a affirmé dans un communiqué le mouvement islamiste, qui contrôle la bande de Gaza. Auparavant, le Hamas avait fait état d'un accord avec Israël sous médiation égyptienne pour l'échange du soldat, détenu dans la bande de Gaza, contre des centaines de Palestiniens emprisonnés par Israël. Le Hamas voulait l'échanger contre un millier de Palestiniens, mais les négociations achoppaient jusqu'à présent sur l'identité des détenus concernés et le lieu de leur libération, le gouvernement israélien se refusant à relâcher en Cisjordanie des Palestiniens impliqués dans des attentats.

RPL France
Soutenez le RPL faites un don
Rejoignez le groupe sur
Mot du Président
Activités RPL France
Elections
Eclairages
Citoyen
Tribunes libres
Témoignages
Hommage
Talents
Culture & Sciences
Environnement
Economie
Littérature
Comité Estudiantin
A Lire
Guerre contre le Liban

S.O.L.I.D.E.
(Support of Lebanese in Detention)
Bureaux Locaux

Ne jamais Oublier...
(Voir la vidéo )

© 2006 RPL - Mentions Légales

Rassemblement Pour le Liban - FRANCE
63, Rue Sainte-Anne - 75002 PARIS - France -
Tél. 06 15 46 10 33 - Fax : 01 40 15 05 52 - email : contact@rplfrance.org