Rplfrance.org Google
Général Michel Aoun
Tout sur le sport au Liban
Actualités
Mardi 28 Février 2017 Accueil Envoyez ce contenu par e-mail Imprimez ce contenu
presentation/mentions-legales.php

La loi électorale, pivot du redressement politique

Antoine Z. SFEIR - O.L.J. -
Les délais se raccourcissent avec l'approche de la date des élections législatives suite à deux prorogations consécutives qui ont posé évidemment la question de la légitimité du Parlement.

La fête du ramadan tombant au mois de juin, la seule possibilité offerte pour l'organisation des élections législatives suivant la loi en vigueur (loi n° 25 promulguée en 2008, qui est venue ressusciter les dispositions de la loi de 1960) serait la fin du mois de mai. Dans ce cadre, le Premier ministre et le ministre de l'Intérieur ont signé le décret de convocation des collèges électoraux qui reste cependant bloqué par le chef de l'État. (Suite)

Loi électorale : Aoun ira jusqu’au bout

Scarlett HADDAD - O.L.J. -
Pour beaucoup d'observateurs, la situation politique d'aujourd'hui ressemble fort à celle qui a précédé la vacance à la tête de l'État, lorsque toutes les parties internationales et de nombreuses parties internes mettaient l'accent sur le grand danger que constitue pour le Liban la non-élection d'un président dans les plus brefs délais.

Les prévisions alarmistes s'étaient alors multipliées, en principe dans un souci de réalisme à cause de la proximité de la Syrie et l'impact de sa guerre sur l'intérieur libanais. (Suite)

TRUMP ENTERRE LES ACCORDS D’OSLO…

Richard Labévière - Proche&Moy -
Le 3 février dernier, Washington annonçait de nouvelles sanctions à l’encontre de 13 individus et 12 « entités » iraniennes dont certaines sont basées en Chine, aux Emirats arabes unis et au Liban, en « riposte » au dernier test d’un missile conventionnel par Téhéran.

Le porte-parole de la présidence de la Maison Blanche, Sean Spicer précisait que l’annonce de ces sanctions par le Département du Trésor avait été « clairement » calculée pour répondre à cet essai effectué quelques jours auparavant. Et il ajoutait que ces nouvelles sanctions étaient « dans les tuyaux » bien avant ce tir. « Nous avions ces options à notre disposition parce qu’elles étaient déjà en préparation », confirmait-il. (Suite)

Aoun réitère son appel à l’adoption d’une loi électorale le plus tôt possible

O.L.J. -
Le président de la République, Michel Aoun, a renouvelé l'appel pour « accélérer l'adoption d'une loi qui assure une juste représentation, et d'un nouveau budget le plus tôt possible ». Dans ce cadre, ses réunions d'hier ont été axées sur le dossier de la loi électorale et celui du nouveau budget.

M. Aoun a reçu hier le ministre des Finances, Ali Hassan Khalil, lequel a déclaré à l'issue de la réunion : « Nous avons souligné l'importance d'accélérer le processus d'élaboration d'une nouvelle loi électorale, parce que nous ne pouvons plus continuer à tourner en rond. (Suite)

GEORGES CORM À LIBRE-ALGÉRIE : « LE MONDE ARABE EST DANS UNE DYNAMIQUE D’AUTODESTRUCTION »

Ramdane Mohand Achour - LIBRE- -
Economiste et sociologue libanais, Georges Corm est consultant économique et financier international et professeur depuis 2001 à l’Université Saint-Joseph de Beyrouth. Auteur proflifique1, ses oeuvres ont été traduites en plusieurs langues. Membre du comité de parrainage du Tribunal Russell sur la Palestine, Georges Corm nous livre ici son regard lucide sur la situation actuelle du monde arabe, de la Tunisie au Yémen en passant par la Syrie et le Liban.

Libre-Algérie : A la suite de la révolte de 2010-2011 contre le président Zine el-Abidine Ben Ali, un processus de contestation des gouvernants s’est enclenché dans plusieurs pays du monde arabe. Certains ont chanté un « printemps des peuples », une révolution démocratique. (Suite)

Aoun: toute attaque israélienne recevra une réponse appropriée

Press TV -
En considérant la récente lettre du régime israélien aux Nations unies comme une menace pour le Liban, le président libanais a averti que toute agression commise par ce régime recevrait une réponse appropriée.

Le président libanais, Michel Aoun, a martelé que son pays ne tolérerait aucune agression commise par « Israël » contre la souveraineté nationale libanaise

Lors d’une réunion dans son bureau ce samedi 18 février, à laquelle ont participé certaines personnalités libanaises, Aoun a déclaré que c’est le régime israélien et non pas quelqu’un d’autre qui doit respecter les résolutions du Conseil de sécurité, a rapporté LBC. (Suite)

Hydrocarbures offshore : le projet de loi fiscale adopté la semaine prochaine ?

O.L.J. -
Le gouvernement a divulgué pour la première fois hier certains aspects du projet de loi sur les dispositions fiscales qui régiront le secteur du gaz et du pétrole offshore, lors d'un atelier de travail organisé par la commission parlementaire de l'Énergie.

Le ministre des Finances, Ali Hassan Khalil, a affirmé qu'il « espère que le projet de loi (...) sera adopté lors de la prochaine session du Conseil des ministres (prévue pour mercredi) », selon l'Agence nationale d'information (ANI). Il intervenait en compagnie du ministre de l'Énergie et de l'Eau, César Abi Khalil, dans cet atelier consacré à la discussion des grandes lignes du projet de loi. (Suite)

Derrière la polémique, cherchez la proportionnelle !

Scarlett HADDAD - O.L.J. -
La petite phrase du président Aoun sur « la complémentarité des armes du Hezbollah avec celles de l'armée dans la résistance contre Israël » n'a pas suscité les remous habituels chez les figures politiques traditionnellement hostiles à la formation chiite. Ce qui en dit long déjà sur l'état d'esprit général dans le pays, tendant malgré tout vers l'apaisement.

Il y a quelques mois seulement, cette phrase aurait provoqué un véritable tollé contre le général devenu président, mais dimanche, seules quelques voix se sont élevées contre cette déclaration et encore, elles ne l'ont pas fait spontanément, mais à la suite des sollicitations des journalistes.
(Suite)

TERRORISME EN DEBAT ?

Etienne Pellot - Prochetmoyen- -
On apprend que l’IREMMO (Institut de recherche et d’études méditerranéennes Moyen-Orient) organise prochainement un colloque intitulé « Le terrorisme en débat ». A priori, c’est une bonne nouvelle. Bonne nouvelle… chaque fois qu’on peut produire un peu de jus de crâne sur ce dossier qui donne lieu à tellement de malentendus, de contre-sens, d’idéologies, sinon de propagandes.

Malheureusement, en l’occurrence la première table ronde du colloque en question intitulée « Aux origines du terrorisme » est « modérée » par… Madame Agnès Levallois, « consultante ». (Suite)

Entre Téhéran et Riyad, la politique libanaise avance en terrain miné

Scarlett HADDAD - O.L.J. -
Les milieux politiques libanais sont en effervescence. Face aux changements qui pointent à l'horizon régional, voire international, chaque partie cherche à prédire de quoi l'avenir sera fait pour faire ses choix à l'intérieur.

Ayant perdu depuis longtemps l'initiative, une grande partie de la classe politique se sent perdue face au flou dans le tableau régional et international. Lorsque le général Michel Aoun a été élu à la tête de la République, bon nombre d'hommes politiques ont cru d'abord au début d'une ère « iranienne » au Liban. (Suite)

RPL France
Soutenez le RPL faites un don
Rejoignez le groupe sur
Mot du Président
Activités RPL France
Elections
Eclairages
Citoyen
Tribunes libres
Témoignages
Hommage
Talents
Culture & Sciences
Environnement
Economie
Littérature
Comité Estudiantin
A Lire
Guerre contre le Liban

S.O.L.I.D.E.
(Support of Lebanese in Detention)
Bureaux Locaux

Ne jamais Oublier...
(Voir la vidéo )

© 2006 RPL - Mentions Légales

Rassemblement Pour le Liban - FRANCE
63, Rue Sainte-Anne - 75002 PARIS - France -
Tél. 06 15 46 10 33 - Fax : 01 40 15 05 52 - email : contact@rplfrance.org