Rplfrance.org Google
Général Michel Aoun
Tout sur le sport au Liban
Actualités
Lundi 25 Septembre 2017 Accueil Envoyez ce contenu par e-mail Imprimez ce contenu

Une marche pour sauver le patrimoine de Beyrouth

20-09-2010

Anne Ilcinkas - iloubnan.info

"Save Beirut Heritage" a tenu une conference de presse ce lundi 20 septembre au café des Miroirs, le célèbre café de Gemmayze menacé de fermeture à la fin de l’année. L’objectif : mobiliser la société civile et les pouvoirs publics sur la destruction irréversible du patrimoine architectural libanais. L’association appelle à manifester, une bougie à la main, samedi 25 septembre lors d’une marche symbolique à Gemmayze.

Il est midi. Ce lundi 20 septembre, le Café des miroirs à Gemmayze accueille une conférence de presse. Deux groupes présents sur Facebook, "Stop destroying your Heritage" (Arrêtez de détruire votre héritage ) et "Save Beirut Heritage" (sauvez l’héritage de Beyrouth ), lancent dans la vraie vie leur «marche avec bougie pour sauver l’héritage de Beyrouth». L’évènement a déjà été annoncé sur le réseau social. Dans le public, quelques journalistes de la presse locale, mais aussi internationale.

Par cette marche, les militants veulent sensibiliser l’opinion sur la démolition du patrimoine architectural libanais. Ils demandent la reclassification des bâtiments à sauvegarder, et la mise en place d’une vraie législation capable de les protéger.

Les organisateurs dressent un parallèle entre les maisons traditionnelles libanaises, vouées à disparaître, et les cèdres libanais, eux aussi largement décimés et cantonnés dans quelques réserves du pays. Tout deux sont des symboles forts du Liban, mais tous deux sont négligés au point de se transformer en reliques.

Lady Sursock, présidente de l’APSAD (Association pour la protection des sites et anciennes demeures) regrette dans son allocution la beauté passée de Beyrouth, « autrefois une des plus belles cités des côtes méditerranéenne » et encense « la maitrise de la pierre et l’art des maitres-maçons libanais du 18ème siècle ». La défenseuse du patrimoine accuse la municipalité de corruption : « Il n’y a pas de municipalité ici. Il suffit de donner une enveloppe à x ou y pour obtenir un permis de construire. » Et soupçonne des promoteurs immobiliers de blanchiment d’argent : « Il y a 300 000 appartements vides a Beyrouth. Il faut abolir cette spéculation foncière qui défigure la ville. » Et de proposer aux architectes et urbanistes de construire une ville moderne sur des espaces gagnés sur la mer.

RPL France
Soutenez le RPL faites un don
Rejoignez le groupe sur
Mot du Président
Activités RPL France
Elections
Eclairages
Citoyen
Tribunes libres
Témoignages
Hommage
Talents
Culture & Sciences
Environnement
Economie
Littérature
Comité Estudiantin
A Lire
Guerre contre le Liban

S.O.L.I.D.E.
(Support of Lebanese in Detention)
Bureaux Locaux

Ne jamais Oublier...
(Voir la vidéo )

© 2006 RPL - Mentions Légales

Rassemblement Pour le Liban - FRANCE
63, Rue Sainte-Anne - 75002 PARIS - France -
Tél. 06 15 46 10 33 - Fax : 01 40 15 05 52 - email : contact@rplfrance.org