Rplfrance.org Google
Général Michel Aoun
Tout sur le sport au Liban
Actualités
Vendredi 1 Juillet 2016 Accueil Envoyez ce contenu par e-mail Imprimez ce contenu

L’armée ratisse des camps de réfugiés syriens après les attentats

Al Manar -
L'armée libanaise ratissait ce mardi les camps de fortune où vivent des réfugiés syriens près du village frontalier d’al-Qaa, théâtre la veille de huit attentats suicide.

"Nous craignons qu'il y ait d'autres terroristes", a indiqué à l'AFP Bachir Matar, le maire de ce village situé dans la Bekaa à quelques kilomètres de la frontière syrienne. "Les unités de l'armée ratissent la zone à la recherche de suspects", a-t-il ajouté.

"L'armée a déployé des effectifs importants dans le secteur de Macharii al-Qaa", à la périphérie du village, "menant des opérations dans les camps de réfugiés à la recherche d'armes et de suspects", a indiqué l'agence nationale libanaise.
A Baalbeck, les militaires ont également mené "des opérations de ratissage dans des camps de réfugiés (...), interpellant 103 Syriens en situation irrégulière", selon un communiqué de l'armée. (Suite)

Plus de festivals plus de créativité. Le tourisme fait de la résistance

magazine.com.lb -
Le mois du Ramadan vient s’ajouter à de nombreux challenges auxquels fait face le tourisme libanais depuis 2011: boycott des pays arabes, attentats et défection des touristes. Comment s’annonce cette nouvelle saison estivale qui débute par cette période de quasi-paralysie et l’attentat contre le secteur bancaire?
Cette année encore, le Ramadan coïncide avec la saison estivale couplée à une période d’instabilité politico-sécuritaire due à la guerre en Syrie. Pour le secteur touristique, le premier à avoir subi les conséquences de cette situation géopolitique, le challenge est à nouveau de taille. Il va falloir passer outre le boycott des pays du Golfe à se rendre au Liban, outre les divers attentats ou rumeurs d’attentats à venir dans le pays, outre la lenteur généralement associée au mois du jeûne des musulmans pour tabler sur un autre tourisme et tenir bon. Car ce secteur est un moteur de la croissance libanaise. Il représente 22% du PIB et quelque 326 000 emplois directs et indirects. (Suite)

Le RPL condamne les attentats de Qaa

RPL France -
Quatre attentats suicides particulièrement meurtriers ont secoué ce matin le village chrétien "Qaa" situé aux limites des frontières libanosyriennes. Plusieurs morts et des dizaines de blessés sont à déplorer .

Les habitants de ce village payent aujourd'hui le prix de leur résistance et de leur volonté de rester sur leur terre malgré les menaces extrémistes pressantes et les incursions régulières des islamistes venant de la plaine syrienne voisine. Ils ont voulu marquer leur refus de quitter et leur attachement à leurs racines dans un contexte socio-démographique parfaitement défavorable . (Suite)

Série d’attentats terroristes au nord-Est du Liban

Al Manar -
Le terrorisme a réussi à frapper une nouvelle fois au Liban, cette fois-ci à l’extrémité nord-Est du pays.

Vers 4h20 heure locale de Beyrouth, une série d’attentats terroristes a frappé le village frontalier à majorité chrétienne d'Al-Qaa, dans la Bekaa du Nord.

Selon des informations préliminaires, un habitant du village a suspecté quatre personnes présentes dans une maison du village. Interrogés sur ce qu’ils faisaient, ceux-ci ont prétendu être des membres des services de renseignements de l’armée libanaise.
(Suite)

8.300 Israéliens ont renoncé à la nationalité israélienne

Press TV -
Selon un rapport officiel du régime israélien, plus de 8.000 Israéliens ont annulé, durant la dernière décennie, leur nationalité israélienne pour pouvoir émigrer vers d’autres pays.

Le Centre d’intégration pour les familles IBIM a annoncé que 8.308 Israéliens ont annulé, ces 12 dernières années, leur nationalité pour émigrer vers d’autres pays.
(Suite)

George Soros prédit une désintégration irréversible de l’UE

Sputnik -
Selon le financier américain George Soros, la décision des Britanniques de se retirer de l'UE signifie "une désintégration pratiquement irréversible de l'UE".

La décision du Royaume-Uni de sortir de l'UE portera préjudice à ce pays, a-t-il encore souligné dans l'article qu'il a écrit pour le site Project Syndicate. L'économie et la population de la Grande-Bretagne pâtiront beaucoup à court et à moyen terme, selon l'analyste. (Suite)

Complications régionales, crise prolongée au Liban...

Scarlett HADDAD - O.L.J. -
Même si certains irréductibles optimistes continuent à évoquer une possibilité de déblocage politique au cours des prochains mois, la tension est en train de monter dans la région. Les arènes de confrontation entre Téhéran et Riyad augmentent au lieu de se réduire.

À la Syrie et au Yémen (et un peu en Irak et au Liban), il faut désormais ajouter le royaume de Bahreïn, où les dirigeants ont décidé de frapper de façon radicale une opposition qui dure depuis plus de cinq ans, pacifiquement sans s'essouffler. (Suite)

Ibrahim Kanaan souligne le caractère unitaire

A.N.I -
Le député du bloc parlementaire "Changement et Réforme" Ibrahim Kanaan a réitéré que l'entent entre le Courant Patriotique Libre (CPL) et les Forces Libanaises (FL) prouvaient que "l'union fait le pourvoir".

Le député a assuré, durant une cérémonie organisée en son honneur, à Aintoura, que cette entente était prévue pour les années à venir.

"Le CPL a insisté à réaliser cette entente parce qu' elle représente notre vision pour notre vie", a-t-il ajouté. (Suite)

Liban: 1 150 000 travailleurs syriens et palestiniens

Liliane Mokbel - Magazine -
Jamais le taux de chômage au Liban n’a autant fait l’objet de controverse. Au manque chronique de statistiques officielles sur le marché du travail s’est greffé, depuis le début de la guerre en Syrie, le déferlement des réfugiés qui a fini par brouiller tout le paysage.

La première brèche réside, à la base, dans l’abstention du ministère du Travail d’entreprendre un recensement de la présence syrienne au pays du Cèdre, en passant au crible ceux qui sont présents pour y travailler, neutralisant ainsi tous les outils permettant de se faire une idée précise du phénomène de substitution de la main-d’œuvre libanaise par la syrienne. (Suite)

S.Nasrallah:Le Hezbollah renforcera sa présence à Alep pour saboter le projet US

Al Manar -
Le secrétaire général du Hezbollah Sayed Hassan Nasrallah a déclaré que la bataille en cours à Alep représente un changement de cap de la part des Etats-Unis et leurs alliés, une tentative de dernière chance pour réaliser un exploit en Syrie.

S'exprimant au quarantième jour au martyre du dirigent de la résistance Hajj Mostapha Badredine, Sayed Nasrallah a révélé les différentes missions et réalisations distinguées faites par le martyr Mostapha, soulignant que son rôle était crucial dans la victoire contre Daech en Irak et le repli des terroristes en Syrie. (Suite)

Comment chasser les migrants? Le mode d’emploi ironique de Médecins Sans Frontières

sputniknews -
A l’occasion de la journée mondiale des réfugiés, Médecins Sans Frontière a voulu frapper fort. L’ONG lance à partir du 20 juin et jusqu’au 7 juillet une campagne digitale qui vise à sensibiliser l’opinion publique sur la manière dont les politiques européennes traitent les réfugiés.

Médecins Sans Frontière lance une websérie de six épisodes mettant en scène un héros, ou plutôt un antihéros, répondant au prénom de Johnny. Johnny est ce qu'on peut appeler une grosse brute, qui est investi d'une mission de la plus haute importance: protéger les fragiles frontières de l'Europe du flux migratoire. La série reprend les codes de la téléréalité américaine avec des trucages exagérés et un doublage grossier. Dans le premier épisode, Johnny et son équipe de gros durs font une descente en forêt, car malgré la fermeture des frontières extérieures, certain migrants ont réussi à passer et ont installé un camp de fortune dans les bois. L'équipe s'empresse de le détruire et de semer la terreur: (Suite)

Julie Gayet à « L’OLJ » : J’aimerais beaucoup tourner avec un réalisateur libanais...

Michel HAJJI GEORGIOU - OLJ -
Julie Gayet, dimanche, aux côtés du réalisateur Ziad Doueiri, en marge du tournage de « L’insulte », à Fassouh. Photo Élie Doummar
Discussion à bâtons rompus avec l'actrice-productrice sur le tournage du nouveau film de Ziad Doueiri, lors de son passage éclair à Beyrouth.
Les dédales de Fassouh. Dans la chaleur torride de l'après-midi, les ruelles sont pratiquement désertées. Seuls quelques valeureux guerriers font de la résistance au soleil et à la torpeur, à l'heure où il fait pourtant si bon être tapi chez soi, bien à l'ombre. Il s'agit du réalisateur libanais Ziad Doueiri, metteur en scène notamment de West Beirut, Lila dit ça et The Attack – en tenue de combat : débardeur bleu, jean usé, cheveux longs retenus par (Suite)

RPL France
Soutenez le RPL faites un don
Rejoignez le groupe sur
Mot du Président
Activités RPL France
Elections
Eclairages
Citoyen
Tribunes libres
Témoignages
Hommage
Talents
Culture & Sciences
Environnement
Economie
Littérature
Comité Estudiantin
A Lire
Guerre contre le Liban

S.O.L.I.D.E.
(Support of Lebanese in Detention)
Bureaux Locaux

Ne jamais Oublier...
(Voir la vidéo )

© 2006 RPL - Mentions Légales

Rassemblement Pour le Liban - FRANCE
63, Rue Sainte-Anne - 75002 PARIS - France -
Tél. 06 15 46 10 33 - Fax : 01 40 15 05 52 - email : contact@rplfrance.org